« La Petite Plante » de Musson

En 2019, la 14ème édition des 24h cyclistes de Tavigny subsidiera les projets d’institutions accueillant ou hébergeant des personnes handicapées, Ces projets visent, tous, à l’amélioration des conditions d’existence de personnes porteuses de handicap. 

Les cinq institutions retenues cette année sont A Mont Nos Hôtes  de Mont, Les Elfes de Wideumont, La Petite Plante de Musson, L’Aubépine – soins palliatifs de Libramont et Les Hautes Ardennes de Vielsalm.

Mais ces institutions, quelles sont-elles, finalement ?

Il nous est apparu intéressant de leur laisser l’opportunité de se présenter elles-mêmes. Aujourd’hui, voici la première d’entre elles.

« La Petite Plante » (Musson)

L’ASBL « La Petite Plante », accueille entre 22 et 24 adultes porteurs de polyhandicap dans un service résidentiel agréé et partiellement subventionné par l’AViQ (Agence pour une Vie de Qualité).

Ces personnes présentent une association d’handicaps sensoriels, moteurs et mentaux occasionnant une dépendance dans tous les actes de la vie quotidienne. L’accompagnement, centré sur les potentialités et les besoins de chacun, se réalise avec respect et professionnalisme dans une ambiance familiale et dynamique en collaboration proche avec les familles.

Bref historique:

  • 1977: les premiers accueils ont lieu durant les week-ends et vacances.
  • 1984: « La Petite Plante » devient une asbl, sept résidents sont accueillis.
  • 2003: emménagement dans le nouveau bâtiment rue Palgé à Musson, un agrément sans subvention est octroyé par l’AViQ.
  • De 2003 à 2009: la capacité d’accueil augmente à 16 lits.
  • En 2008: un subventionnement partiel est accordé aux services agréés non-subventionnés.
  • 2016: nous inaugurons une annexe qui accueille six résidents et qui dispose de deux lits de répit.

Le temps est pris pour accueillir les personnes adultes polyhandicapées supplémentaires permettant ainsi de favoriser l’intégration de chacun, l’embauche et la formation de personnel en conséquence.

Situation actuelle:

Actuellement, nous accompagnons 24 résidents polyhandicapés adultes dans leur projet de vie.

La journée se déroule le matin au rythme des soins axés sur la pathologie mais surtout sur le bien-être et le respect de la personne.  C’est, aussi, le temps des activités réadaptatives (kinésithérapie, piscine,). L’après-midi est consacrée aux activités de bricolage, bien-être, musique, psychomotricité, balnéothérapie, divertissements divers, activités extérieures et culturelles, conteuse, concerts, et bien d’autres.

Le lien parental est primordial, les parents sont de véritables partenaires quant à l’accueil.

Pour ce faire, nous occupons 1,5 ETP par résident (aides-soignantes, éducatrices, infirmières, personnel d’entretien, personnel de direction, secrétaires et cuisinière) auquel s’ajoute du personnel indépendant: kinésithérapeutes, logopède, psychologue, podologue, somatothérapeute, ostéopathe.

Budget: (±1 800 000 €)

Dépenses:
  • 78% sont des salaires et des dépenses relatives au personnel; ils évoluent en liaison avec le nombre de pensionnaires (1,45 ETP).
  • 7% sont des services rendus à l’association: énergie, entretien, P&T, assurances, formation, secrétariat social, paramédicaux et autres prestataires non refacturés.
  • 7% sont des achats divers (aliments, petit matériel).
  • Le solde (8%) est constitué par les amortissements du bâtiment, le matériel et les frais financiers liés au crédit d’investissement.
Recettes:
  • 44% sont des pensions payées par nos résidents dont 2/3 de 6 résidents français.
  • 28% de subsides: aides à l’emploi (Fonds Maribel, APE) aides de fonctionnement (AViQ) sachant que 9 résidents bénéficient d’une convention individuelle au 31/12/2017.
  • 18% des prestations et coordinations de soins.
  • 7% de dons récurrents d’associations, de services clubs, entreprises, et surtout de l’Opération Chocos réalisée dans le Sud Luxembourg.
  • 2% des legs et dons exceptionnels.

Nos ambitions:

  • Etre un lieu où s’articulent les besoins, les aspirations et les limites dues aux déficiences de la personne porteuse de polyhandicap, une action prenant racine sur ses potentialités plus que sur ses insuffisances.
  • Maintenir la qualité des soins et des activités en conservant l’esprit de “La Petite Plante” défini dans notre charte, écrite par la fondatrice, Sœur Marie-Claire.
  • Participer et soutenir l’intégration de la personne polyhandicapée dans son village, son pays et dans l’Europe est un de nos objectifs permanents: une intégration en tant que citoyen à part entière avec ses qualités et limites.

Si vous êtes intéressés par notre maison,

nous vous invitons à consulter notre site internet: www.lapetiteplante.be

ou à nous contacter.

Téléchargez ici le tryptique de « La Petite Plante »

Publicités

Une réflexion sur “« La Petite Plante » de Musson

  1. Ping : Présentation des partenaires, ce 27 mars 2019 – 24 heures cyclistes de Tavigny

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s