Mercredi 27 mars à 20 heures : présentation des projets des 24 heures cyclistes 2019 (les 29 et 30 juin)

L’A.S.B.L. Tavigny – Solidarité est heureuse de vous inviter à la présentation de la 14ème édition des 24 heures cyclistes qui se dérouleront les 29 et 30 juin.

Celles-ci sont organisées tous les deux ans pour financer des projets visant à améliorer les conditions de vie de personnes handicapées.

Nous vous donnons rendez-vous le mercredi 27 mars à 20 heures dans les locaux de la J.S. Tavigny (buvette du football) à Buret.

Une belle occasion de faire (ou refaire) connaissance avec cette initiative villageoise au profit de personnes porteuses de handicap qui mobilise cyclistes et bénévoles, tous les deux ans, depuis 1993.

A cette occasion les projets d’aide aux personnes handicapées que nous souhaitons financer vous seront présentés.

Invitation cordiale à tous !

Télécharger l’invitation :  2019 Invitation présentation projets

Publicités

« La Petite Plante » de Musson

En 2019, la 14ème édition des 24h cyclistes de Tavigny subsidiera les projets d’institutions accueillant ou hébergeant des personnes handicapées, Ces projets visent, tous, à l’amélioration des conditions d’existence de personnes porteuses de handicap. 

Les cinq institutions retenues cette année sont A Mont Nos Hôtes  de Mont, Les Elfes de Wideumont, La Petite Plante de Musson, L’Aubépine – soins palliatifs de Libramont et Les Hautes Ardennes de Vielsalm.

Mais ces institutions, quelles sont-elles, finalement ?

Il nous est apparu intéressant de leur laisser l’opportunité de se présenter elles-mêmes. Aujourd’hui, voici la première d’entre elles.

« La Petite Plante » (Musson)

L’ASBL « La Petite Plante », accueille entre 22 et 24 adultes porteurs de polyhandicap dans un service résidentiel agréé et partiellement subventionné par l’AViQ (Agence pour une Vie de Qualité).

Ces personnes présentent une association d’handicaps sensoriels, moteurs et mentaux occasionnant une dépendance dans tous les actes de la vie quotidienne. L’accompagnement, centré sur les potentialités et les besoins de chacun, se réalise avec respect et professionnalisme dans une ambiance familiale et dynamique en collaboration proche avec les familles.

Bref historique:

  • 1977: les premiers accueils ont lieu durant les week-ends et vacances.
  • 1984: « La Petite Plante » devient une asbl, sept résidents sont accueillis.
  • 2003: emménagement dans le nouveau bâtiment rue Palgé à Musson, un agrément sans subvention est octroyé par l’AViQ.
  • De 2003 à 2009: la capacité d’accueil augmente à 16 lits.
  • En 2008: un subventionnement partiel est accordé aux services agréés non-subventionnés.
  • 2016: nous inaugurons une annexe qui accueille six résidents et qui dispose de deux lits de répit.

Le temps est pris pour accueillir les personnes adultes polyhandicapées supplémentaires permettant ainsi de favoriser l’intégration de chacun, l’embauche et la formation de personnel en conséquence.

Situation actuelle:

Actuellement, nous accompagnons 24 résidents polyhandicapés adultes dans leur projet de vie.

La journée se déroule le matin au rythme des soins axés sur la pathologie mais surtout sur le bien-être et le respect de la personne.  C’est, aussi, le temps des activités réadaptatives (kinésithérapie, piscine,). L’après-midi est consacrée aux activités de bricolage, bien-être, musique, psychomotricité, balnéothérapie, divertissements divers, activités extérieures et culturelles, conteuse, concerts, et bien d’autres.

Le lien parental est primordial, les parents sont de véritables partenaires quant à l’accueil.

Pour ce faire, nous occupons 1,5 ETP par résident (aides-soignantes, éducatrices, infirmières, personnel d’entretien, personnel de direction, secrétaires et cuisinière) auquel s’ajoute du personnel indépendant: kinésithérapeutes, logopède, psychologue, podologue, somatothérapeute, ostéopathe.

Budget: (±1 800 000 €)

Dépenses:
  • 78% sont des salaires et des dépenses relatives au personnel; ils évoluent en liaison avec le nombre de pensionnaires (1,45 ETP).
  • 7% sont des services rendus à l’association: énergie, entretien, P&T, assurances, formation, secrétariat social, paramédicaux et autres prestataires non refacturés.
  • 7% sont des achats divers (aliments, petit matériel).
  • Le solde (8%) est constitué par les amortissements du bâtiment, le matériel et les frais financiers liés au crédit d’investissement.
Recettes:
  • 44% sont des pensions payées par nos résidents dont 2/3 de 6 résidents français.
  • 28% de subsides: aides à l’emploi (Fonds Maribel, APE) aides de fonctionnement (AViQ) sachant que 9 résidents bénéficient d’une convention individuelle au 31/12/2017.
  • 18% des prestations et coordinations de soins.
  • 7% de dons récurrents d’associations, de services clubs, entreprises, et surtout de l’Opération Chocos réalisée dans le Sud Luxembourg.
  • 2% des legs et dons exceptionnels.

Nos ambitions:

  • Etre un lieu où s’articulent les besoins, les aspirations et les limites dues aux déficiences de la personne porteuse de polyhandicap, une action prenant racine sur ses potentialités plus que sur ses insuffisances.
  • Maintenir la qualité des soins et des activités en conservant l’esprit de “La Petite Plante” défini dans notre charte, écrite par la fondatrice, Sœur Marie-Claire.
  • Participer et soutenir l’intégration de la personne polyhandicapée dans son village, son pays et dans l’Europe est un de nos objectifs permanents: une intégration en tant que citoyen à part entière avec ses qualités et limites.

Si vous êtes intéressés par notre maison,

nous vous invitons à consulter notre site internet: www.lapetiteplante.be

ou à nous contacter.

Téléchargez ici le tryptique de « La Petite Plante »

La promotion des 24h, l’affaire de tous !

La promotion des 24h cyclistes, c’est l’affaire de tous.

Vous le savez, le principe de l’assication « Tavigny-Solidarité » est de ne pas dépenser un sou non strictement nécessaire qui ne pourrait revenir aux financements des projets de nos partenaires que nous supportons.

Et c’est très bien comme ça.

Mais se tenir à ce principe, cela veut dire faire le choix de se passer de bien des choses qui nous faciliteraient grandement la vie…mais qui sont coûteuses.

Ainsi la promotion des 24h ne passe-t-elle pas par les moyens de communication efficaces mais onéreux. C’est notre choix.

Ainsi pas de plaquette luxueuse, pas de nouveau logo à chaque édition, pas de toutes-boîtes ou d’articles payants dans les journaux publicitaires.

Non, rien de tout cela. A la place, des moyens réduits mais les plus efficaces possibles.

Pour cela, le Comité Organisateur des 24h a cependant besoin de vous, bénévoles ou sympathisants. Les articles sur notre site, relayés sur la page Facebook des 24h ont besoin d’être « aimés/likés » mais aussi d’être partagés, le plus possible, le plus souvent possible.

Ajoutez un petit commentaire sur l’article Facebook; cela permet de faire vivre l’article.

Ce n’est qu’ainsi que la promotion de notre événement pourra se faire efficacement.

Parlez-en dès que possible, dans vos clubs sportifs, à toute personne qui pourrait être intéressées. Communiquez leur l’adresse du site, de la page Facebook, l’email des 24h (24h.cyclistes@gmail.com).

Petit à petit, nous arriverons ainsi à couvrir la planète entière.

A propos, déjà deux équipes françaises inscrites pour notre 14ème édition !

Téléchargez ici la promotion 2019 des 24h cyclistes de Tavigny

Morte saison ? Que nenni !

Sans doute pensez-vous que, parce que vous n’en entendez plus parler, le Comité organisateur des 24h cyclistes de Tavigny passe l’hiver en hibernation ! 

Que nenni, que nenni !

Le Comité travaille déjà d’arrache-pied pour mettre en place les mille et une choses que vous ne verrez jamais mais qui contribuent, sinon au succès, du moins au bon déroulement des 24h.

Les contacts avec la Commune ont été pris avant les fêtes, les trois châpiteaux sont d’ores et déjà réservés. Une visite approfondie de la voirie va être faite, les routes doivent être en bon état et ne peuvent présenter un danger pour les cyclistes. Un devis a déjà été demandé (et accepté) pour la fourniture d’une infrastructure indispensable, j’ai nommé les toilettes. Ben oui, il en faut.

Aux dernières nouvelles, la Loterie Nationale accepte de nous sponsoriser; il fallait le faire, ce n’est pas aussi simple qu’il y parait.

Un sponsor pour les véhicules de sécurité semble avoir aussi été trouvé. Une piste sérieuse nous mène sur les traces d’un parrain prestigieux pour les 24h. Les discussions sont en cours avec divers artistes pour le Festival Lovélo qui animera la soirée du samedi.

Les habituelles demandes d’aide en matériel ont été déposées auprès des organismes prêteurs, la Région Wallonne et la Province de Luxembourg.

Bref, les affaires avancent et pourtant, il y a encore 100.000 choses à faire. Mais chaque chose en son temps et nous ne manquerons pas de vous tenir au courant.

Et vous, où en êtes-vous ? Savez-vous que des équipes se sont déjà inscrites ?

Avez-vous la vôtre ?

Allez, hop ! Il est temps de sortir d’hibernation. On se réveille et on s’inscrit !

HELP ! Une page du site des 24h à traduire en néerlandais, s.v.p. !

Le Comité organisateur des 24h de Tavigny recherche la bonne âme qui accepterait de traduire un texte de 290 mots en néerlandais (*) afin d’ouvrir une page explicative dans la langue de Vondel sur le site web des 24h.

(*) en bon néerlandais, c’est là qu’est le challenge :-).

Le texte à traduire est téléchargeable ici : 24h_tavigny_page a traduire

Un grand merci d’avance !

24h de Tavigny 2019 : une fameuse nouveauté !

Lors de notre dernière Assemblée Générale, la décision a été prise, à l’unanimité, d’autoriser l’utilisation de vélos électriques pour l’édition 2019 des 24h.

Il s’agit d’une fameuse nouveauté mais il est évident que le vélo électrique prend une place de plus en plus importante en matière de solution de mobilité ou de loisir pour tous.

Ainsi la vente des vélos électriques représente-t-elle maintenant plus du tiers des vélos vendus chaque année en Belgique. Il serait donc dommage de priver un grand nombre de cyclistes, peut-être jusqu’à présent rebutés par le profil accidenté de notre circuit, de la joie et du plaisir de participer à notre mythique événement.

Les vélos électriques sont à considérer comme des vélos à part entière, nécessitant moins d’effort, sans doute mais procurant bien des avantages tout en réalisant cependant un effort physique.

Car un vélo à assistance électrique reste un vélo : il faut pédaler pour avancer !

La batterie du vélo électrique n’envoie son énergie au moteur que pour amplifier le mouvement du pédalier. Il s’agit donc d’une assistance discrète mais efficace, ne dénaturant ni la fonction première du vélo ni son maniement.

Bref, les équipes qui le veulent pourront accueillir dans leur rang un ou plusieurs cyclistes roulant avec un vélo à assistance électrique.

Toutefois, il y a vélo électrique et vélo électrique.

En Belgique, depuis le 1er octobre 2016, le cadre réglementaire a été adapté et définit trois types de vélos électriques.

le vélo électrique dont la puissance est ≤ 250 W et la vitesse ≤ 25 km/h. Il dispose uniquement d’une assistance au pédalage.

le vélo motorisé (≤ 1000 W et ≤ 25 km/h) disposant toujours d’une assistance au pédalage, mais pouvant éventuellement être équipé d’un moteur capable de fonctionner de manière autonome sans devoir pédaler.

le speed pedelec (≤ 4000 W et ≤ 45 km/h). C’est un vélo électrique rapide dont l’assistance au pédalage continue de fonctionner au-delà de 25 km/h. En pédalant simultanément, on peut atteindre 45 km/h. Le speed pedelec est considéré comme un cyclomoteur.

La catégorie acceptée pour les 24h de Tavigny sera la première: le vélo électrique de puissance inférieure à 250 W.

Ceci afin de rester tout de même dans l’exploit sportif personnel au profit des nos projets.

Deux catégories d’équipes seront donc créées et il y aura un classement par catégorie.

Cel permettra de comparer ce qui est comparable.

Pas d’inquiétude donc pour les « pros » du vélo, attentifs à leur performance.

Allez, hop, à vos biclyclettes ! 

Inscrivez-vous !