Les Elfes, de Wideumont

En 2019, la 14ème édition des 24h cyclistes de Tavigny subsidiera les projets d’institutions visant à l’amélioration des conditions d’existence de personnes porteuses de handicap. 

Les cinq institutions retenues cette année sont A Mont Nos Hôtes  de Mont, Les Elfes de Wideumont, La Petite Plante de Musson, L’Aubépine – soins palliatifs de Libramont et Les Hautes Ardennes de Vielsalm.

Mais ces institutions, quelles sont-elles, finalement ?

Après la « Petite Plante » de Musson, l’ASBL « A Mont, nos Hôtes » de Houffalize, l’unité de soins palliatifs de Libramont, voici les Elfes de Wideumont.

« L’Aubépine » – Unité de Soins Palliatifs, de Libramont

En 2019, la 14ème édition des 24h cyclistes de Tavigny subsidiera les projets d’institutions visant à l’amélioration des conditions d’existence de personnes porteuses de handicap. 

Les cinq institutions retenues cette année sont A Mont Nos Hôtes  de Mont, Les Elfes de Wideumont, La Petite Plante de Musson, L’Aubépine – soins palliatifs de Libramont et Les Hautes Ardennes de Vielsalm.

Mais ces institutions, quelles sont-elles, finalement ?

Après la « Petite Plante » de Musson, l’ASBL « A Mont, nos Hôtes » de Houffalize, voici l’unité de soins palliatifs de Libramont.

 

L’unité de soins palliatifs de l’hôpital de Libramont (Vivalia) accueille et prend soin de patients atteints d’une maladie grave qui évolue défavorablement. La structure et l’architecture de l’unité privilégient à la fois l’intimité, la convivialité et la fonctionnalité. Elle est conçue de manière à donner une place particulière aux proches du patient et à permettre leur séjour.

Nos missions

  • Accompagner des patients et leurs proches en leur offrant un support moral, psychologique et spirituel, une écoute attentive et respectueuse du cheminement propre à chacun et une réflexion éthique.
  • Améliorer la qualité de vie des patients par une prise en soin spécifique, globale et interdisciplinaire, visant à soulager les symptômes et à apporter un confort maximal.
  • Travailler en équipe avec des exigences d’expertise, de compétence, de respect mutuel, en adhérant à des objectifs communs.
  • Assurer l’information et la formation tant en extra-hospitalier qu’en intra-hospitalier, par la transmission des connaissances.

L’unité

Le service dispose d’un accès 24h/24. Plantes vertes, fauteuils, coussins colorés rendent le service accueillant.

L’unité comporte 6 chambres individuelles dans lesquelles télévision et chaîne Hifi sont à disposition gratuitement.

Les patients peuvent apporter avec eux des objets qu’ils affectionnent particulièrement et décorer leur chambre selon leurs goûts, deux tableaux d’affichages sont prévus à cet effet.Les membres de l’entourage immédiat du patient peuvent loger la nuit à l’unité. Ils disposent d’un lit pliant et de la literie nécessaire.

L’Aubépine dispose d’une salle de bain spacieuse, d’une pièce de séjour pour les familles et les proches des patients, ainsi que d’une cuisine.  Une terrasse est également accessible en chaise roulante et en lit et offre la possibilité aux patients de prendre l’air et de vivre de véritables moments de convivialité.

Qui est admis à l’Aubépine ?

Un patient atteint d’une maladie grave qui évolue défavorablement :

  • lorsqu’il présente des symptômes mal contrôlés ou ingérables (douleur, confusion, difficultés respiratoires…),
  • lorsque l’encadrement en milieu de vie habituel est épuisé (famille, intervenants de première ligne : infirmiers(ères), médecins) et souhaite un temps de répit pour une durée déterminée,
  • lorsque la fin de vie est impossible au domicile, en maison de repos et de soins (MRS) ou dans un service conventionnel.

Divers

L’équipe est pluridisciplinaire et constituée, en plus des infirmier(e)s et des médecins, d’une kinésithérapeute, d’une assistante sociale et de psychologues.
Il y a aussi une équipe de volontaires formés à l’accompagnement, qui animent le service, le décorent et offrent du temps aux patients et à leurs proches s’ils le désirent.

Le confort et l’accueil des patients et des familles est très important pour nous et est notamment permis grâce à des dons sur le compte :

« Mécénat Aubépine » IBAN BE11 0013 5169 9848

Site Internet: https://www.vivalia.be/service/aubepine-unitedesoinspalliatifs-libramont

« A Mont, nos Hôtes », de Mont

En 2019, la 14ème édition des 24h cyclistes de Tavigny subsidiera les projets d’institutions visant à l’amélioration des conditions d’existence de personnes porteuses de handicap. 

Les cinq institutions retenues cette année sont A Mont Nos Hôtes  de Mont, Les Elfes de Wideumont, La Petite Plante de Musson, L’Aubépine – soins palliatifs de Libramont et Les Hautes Ardennes de Vielsalm.

Mais ces institutions, quelles sont-elles, finalement ?

Après la « Petite Plante » de Musson, voici l’ASBL « A Mont, nos Hôtes » de Houffalize..

L’ASBL « A Mont, nos Hôtes » a été créée au début de cette année 2019 au sein de l’Institut médico-pédagogique (IMP) de Mont-Houffalize. L’IMP est un service résidentiel pour jeunes (SRJ) agréé et subventionné par l’AVIQ[1] dont le Pouvoir Organisateur est la Province de Luxembourg. 

Notre structure garde une dimension familiale avec une capacité d’accueil de 24 enfants maximum, garçons et filles, scolarisés ou non, âgés de 0 à 18 ans et reconnus par l’AVIQ comme porteurs d’un polyhandicap lequel peut recouvrir, entre autres, les formes suivantes : troubles moteurs, paralysie cérébrale, dysmélie, spinabifida, malformation du squelette ou des membres, ou de maladie physique chronique non contagieuse ne nécessitant plus de soins dans un service de pédiatrie.

Il va de soi que la notion de polyhandicap va de pair avec une dépendance extrême à l’adulte.  C’est pourquoi, nous visons à mettre un dispositif d’accueil et de prise en charge de qualité afin que nosbénéficiaires puissent profiter de stimulation, de séances, de suivi médical et éducatif au plus proche de leurs besoins.  Les enfants scolarisés fréquentent pour une majorité l’Ecole Provinciale d’Enseignement Spécialisé (EPES) de Mont, désormais établie sur le même site que l’IMP.  L’EPES dispense un enseignement gardien et fondamental spécialisé de type 4.

Pourquoi la création de notre ASBL « A Mont, nos Hôtes » ?

C’est la Province qui a demandé à notre Direction de créer une ASBL pour gérer les dons que nous recevons de temps à autre, depuis de nombreuses années, soit de la part de généreux donateurs ou par la participation à différents évènements en faveur des personnes  handicapées.  Cet argent était géré auparavant par une « Amicale » mais suivant les statuts provinciaux,  un organisme plus reconnu devait être créé.  L’argent de l’Amicale a servi à l’achat de matériel coûteux ou pas, adapté à notre public ainsi qu’à des jeux également adaptés à nos enfants. Il a pu servir aussi à tout matériel de première nécessité (bottines, lunettes, etc…)

Le nom de notre ASBL porte un nom curieux, mélange de wallon-français,  qui veut indiquer la proximité, le lieu étroit qui  existe entre les travailleurs de l’IMP (tous secteurs confondus) et nos enfants : « A Mont » indique bien sûr notre lieu de résidence et « nos Hôtes », ce sont nos résidents.  Mais le petit clin d’œil au wallon ajoute une touche plus sympathique, plus chaleureuse que si on avait appelé notre ASBL tout simplement « Chez nous » traduction littérale de « A Mont, nos Hôtes ».

[1] AVIQ : Agence pour une vie de qualité

Téléchargez la brochure de l’IMP

Présentation des partenaires, ce 27 mars 2019

Ce mercredi 27 mars s’est tenu à Buret la traditionnelle réunion de présentation des projets des Partenaires de cette 14ème édition des 24h cyclistes de Tavigny.

Rappelons que les 24h, qui se dérouleront les 29&30 juin,  sont exclusivement organisées afin de subventionner des projets favorisant le bien-être dans le monde du handicap.

Cette année, les fonds récoltés permettront, nous en sommes sûrs, d’offrir un vélo adapté pour A Mont Nos Hôtes de Mont, du matériel de pressothérapie pour Les Elfes de Wideumont, un Maxi Move et 3 harnais pour La Petite Plante de Musson, une douche au lit pour L’Aubépine – soins palliatifs de Libramont et un Vélo PMR pour Les Hautes Ardennes de Vielsalm.

Nous continuerons sous peu la présentation des ces différentes institutions.

« La Petite Plante » de Musson

En 2019, la 14ème édition des 24h cyclistes de Tavigny subsidiera les projets d’institutions accueillant ou hébergeant des personnes handicapées, Ces projets visent, tous, à l’amélioration des conditions d’existence de personnes porteuses de handicap. 

Les cinq institutions retenues cette année sont A Mont Nos Hôtes  de Mont, Les Elfes de Wideumont, La Petite Plante de Musson, L’Aubépine – soins palliatifs de Libramont et Les Hautes Ardennes de Vielsalm.

Mais ces institutions, quelles sont-elles, finalement ?

Il nous est apparu intéressant de leur laisser l’opportunité de se présenter elles-mêmes. Aujourd’hui, voici la première d’entre elles.

« La Petite Plante » (Musson)

L’ASBL « La Petite Plante », accueille entre 22 et 24 adultes porteurs de polyhandicap dans un service résidentiel agréé et partiellement subventionné par l’AViQ (Agence pour une Vie de Qualité).

Ces personnes présentent une association d’handicaps sensoriels, moteurs et mentaux occasionnant une dépendance dans tous les actes de la vie quotidienne. L’accompagnement, centré sur les potentialités et les besoins de chacun, se réalise avec respect et professionnalisme dans une ambiance familiale et dynamique en collaboration proche avec les familles.

Bref historique:

  • 1977: les premiers accueils ont lieu durant les week-ends et vacances.
  • 1984: « La Petite Plante » devient une asbl, sept résidents sont accueillis.
  • 2003: emménagement dans le nouveau bâtiment rue Palgé à Musson, un agrément sans subvention est octroyé par l’AViQ.
  • De 2003 à 2009: la capacité d’accueil augmente à 16 lits.
  • En 2008: un subventionnement partiel est accordé aux services agréés non-subventionnés.
  • 2016: nous inaugurons une annexe qui accueille six résidents et qui dispose de deux lits de répit.

Le temps est pris pour accueillir les personnes adultes polyhandicapées supplémentaires permettant ainsi de favoriser l’intégration de chacun, l’embauche et la formation de personnel en conséquence.

Situation actuelle:

Actuellement, nous accompagnons 24 résidents polyhandicapés adultes dans leur projet de vie.

La journée se déroule le matin au rythme des soins axés sur la pathologie mais surtout sur le bien-être et le respect de la personne.  C’est, aussi, le temps des activités réadaptatives (kinésithérapie, piscine,). L’après-midi est consacrée aux activités de bricolage, bien-être, musique, psychomotricité, balnéothérapie, divertissements divers, activités extérieures et culturelles, conteuse, concerts, et bien d’autres.

Le lien parental est primordial, les parents sont de véritables partenaires quant à l’accueil.

Pour ce faire, nous occupons 1,5 ETP par résident (aides-soignantes, éducatrices, infirmières, personnel d’entretien, personnel de direction, secrétaires et cuisinière) auquel s’ajoute du personnel indépendant: kinésithérapeutes, logopède, psychologue, podologue, somatothérapeute, ostéopathe.

Budget: (±1 800 000 €)

Dépenses:
  • 78% sont des salaires et des dépenses relatives au personnel; ils évoluent en liaison avec le nombre de pensionnaires (1,45 ETP).
  • 7% sont des services rendus à l’association: énergie, entretien, P&T, assurances, formation, secrétariat social, paramédicaux et autres prestataires non refacturés.
  • 7% sont des achats divers (aliments, petit matériel).
  • Le solde (8%) est constitué par les amortissements du bâtiment, le matériel et les frais financiers liés au crédit d’investissement.
Recettes:
  • 44% sont des pensions payées par nos résidents dont 2/3 de 6 résidents français.
  • 28% de subsides: aides à l’emploi (Fonds Maribel, APE) aides de fonctionnement (AViQ) sachant que 9 résidents bénéficient d’une convention individuelle au 31/12/2017.
  • 18% des prestations et coordinations de soins.
  • 7% de dons récurrents d’associations, de services clubs, entreprises, et surtout de l’Opération Chocos réalisée dans le Sud Luxembourg.
  • 2% des legs et dons exceptionnels.

Nos ambitions:

  • Etre un lieu où s’articulent les besoins, les aspirations et les limites dues aux déficiences de la personne porteuse de polyhandicap, une action prenant racine sur ses potentialités plus que sur ses insuffisances.
  • Maintenir la qualité des soins et des activités en conservant l’esprit de “La Petite Plante” défini dans notre charte, écrite par la fondatrice, Sœur Marie-Claire.
  • Participer et soutenir l’intégration de la personne polyhandicapée dans son village, son pays et dans l’Europe est un de nos objectifs permanents: une intégration en tant que citoyen à part entière avec ses qualités et limites.

Si vous êtes intéressés par notre maison,

nous vous invitons à consulter notre site internet: www.lapetiteplante.be

ou à nous contacter.

Téléchargez ici le tryptique de « La Petite Plante »